PROCES DE MARTIN P. QUAND LA JUSTICE SE MORD LA QUEUE !

Martin est condamné à 6 mois de prison avec sursis, à verser 800 euros à un policier et 500 euros chacun à deux autres, ainsi qu’une inscription de 5 ans au casier n°2 (interdiction d’exercer dans la fonction publique pendant 5 ans) mais aucune amende…

Pour rappel, Martin était condamné en première instance à 8 mois de prison avec sursis, 3850€ d’amendes et d’indemnités à verser à 7 policiers soit-disant blessés et 5 ans d’inscription sur le casier judiciaire n°2.

Ainsi ce sont 4 policiers qui se voient déboutés, la Justice ne reconnaissant pas leur demande d’indemnités. Par son jugement, la Cour d’appel reconnaît des incohérences flagrantes de l’accusation que dénonçait la CGT depuis le début du procès mais pour autant reste dans la lignée du procès politique engagé depuis le début.

La CGT dénonce ce jugement scandaleux et continue plus que jamais à apporter tout son soutien à Martin, Nina, Jules, Yvan et tous les militants subissant la répression en France de par leurs engagements.

Quand on s’attaque à un militant de la CGT, c’est toute la CGT qui est attaquée !!

 

Comité local CGT des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires de Saint-Étienne.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *